Photos de famille

Un « objet trouvé » est à l’origine de cette série évolutive, non achevée. Il s’agissait d’une boite de biscuits en fer blanc oubliée au fond du tiroir d’une armoire en merisier. Elle appartenait à ma grand-mère. Dedans, des photographies sous forme de carte postale des années 1910 représentant des évènements clefs de leur vie : naissance, mariage, communion. Ces bébés oubliés dans cette boite ont jailli avec une force d’évocation et une charge émotionnelle inouïes. Ils et elles étaient mes lointains ancêtres, cousins cousines très éloignés, anonymes, sans inscription au revers. 

Cette recherche de photo-collages et de photo-montages est apparue comme une évidence, même si elle n'avait rien à voir avec ce que je "fabriquais" auparavant. Le premier produit fut Jean qui rit et Jean qui pleure  en 2012. Puis j’ai élargi « cette matière première » à d’autres trésors intemporels trouvés sur les brocantes : des enfants de familles inconnues. Je glane, je scrute, je fouille et je classe, comme le ferait un entomologiste devant sa collection de papillons rares.

 

Les costumes, le décor, les visages, les expressions, la qualité de la photographie et du support, tout devient information historique, sociologique. Cette série parle du temps et de l’oubli, de l’intime et de l’universel. Elle raconte notre histoire collective.

L'Atelier 22

Chris Bazireau

Tél. 06 19 17 99 82

chrisbazireau@laposte.net


© Tous droits réservés