Parcours

Née au Havre en 1961, Chris Bazireau part étudier un an aux Beaux-Arts de Rouen après son baccalauréat. C’est à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris qu’elle va finalement suivre une formation complète pendant 6 ans dans les ateliers de sculpture de César puis de Jean Cardot,  ainsi que dans l’atelier de moulage de Robert Noguès.  Le dessin prend une part importante dans son apprentissage, dessins d’après modèles vivants, dessins réalisés au Louvre, au zoo du jardin des plantes, ou dans les transports en commun. Les principaux matériaux utilisés pendant sa formation ont été l’argile, le plâtre, la pierre calcaire, le marbre et le bronze.

A découvrir dans l'espace "Oeuvres figuratives avant 1992".


Les années qui ont suivi l’obtention du diplôme de l’ENSBA en juin 1990, se sont déroulées entre l’Allemagne et Paris. Pendant cette période, Chris Bazireau s’éloigne définitivement des préceptes académiques de la représentation humaine pour faire évoluer son travail vers des formes plus épurées ou narratives. Les matériaux traditionnels dits nobles et durables tels que le marbre, ont laissé place à une prolifération de matériaux multiples ou récupérés qui viennent nourrir son imaginaire et invitent aussi bien à la réflexion qu’à l’humour : acier soudé, ferrailles, bois, carton, verre, plastiques, organiques. L’assemblage devient un jeu esthétique et poétique, une appropriation intuitive de la matière. La production devient protéiforme et s'oriente aussi vers des installations créées pour un lieu donné. 

A découvrir dans  l'espace "Actualités", vidéo mars 2014.


 

 

 

Enfin, une constante est restée en filigrane durant toutes ces années : la photographie,

 

A découvrir dans l'espace  »Carnet de voyages